Pour rester informé(e)
CCEFR Contact   RSS RSS 2.0
   
 
CCEFR

Accueil > Archives > Cycles 2013 > Cycle 4 : « Les religions sont-elles machistes ? » // Novembre/décembre (...) > Les sorcières

Cours 3

Les sorcières

Mercredi 4 décembre 2013

Cours animé par Lionel Obadia, professeur en anthropologie / Université Lyon 2 - Lumière.

Maison des associations
35/37 avenue de la Résistance à Montreuil
de 14h00 à 17h00

S’il est une récurrence historique et anthropologique qui n’aura échappé ni aux historiens, ni aux anthropologues, c’est le rapport privilégié tissé un peu partout dans le temps et l’espace entre les femmes et la magie, et surtout dans le cadre de sa forme noire et agressive, la sorcellerie. Souvent accusées et persécutées au principe d’une accointance présumée avec la magie noire et les « diableries », les femmes ont pu aussi, à l’occasion, retourner l’accusation contre la domination du pouvoir ( religieux ) masculin, et enfin investir concrètement le champ des pratiques occultes relatives à une religiosité illégitime. En proposant une exploration transculturelle et transhistorique des cas de collusion entre genre et sorcellerie, ce cours reposera deux questions clefs. Qu’est-ce qui, finalement, dans le féminin, aura été l’objet de tant de fantasmes, créant son lot de sentiments sociaux négatifs ( frustration, jalousie ) et suscitant la violence du masculin ? Et qu’est-ce qui se joue alors dans l’appropriation féminine du monde sorcellaire si ce n’est une résistance au machisme des religions instituées ? Il s’agira enfin, et sur cette base de questionnements, de soumettre à une expertise critique les conditions ( intellectuelles, sociales, politiques ) dans lesquelles la sorcellerie aura été à ce point « féminisée », et ce qu’il peut rester de recours à une sorcellerie « anti-machiste » dans les sociétés modernes largement sécularisées …