Pour rester informé(e)
CCEFR Contact   RSS RSS 2.0
   
 
CCEFR

Accueil > Archives > Cycle 2016 > Cycle 4 « Les athéismes » // Responsable du cycle : Lionel Obadia > « Un athéisme dans l’antiquité ? »

Cours n° 1

« Un athéisme dans l’antiquité ? »

Mercredi 23 novembre 2016

Cours animé par François Dingremont, enseignant-chercheur à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (co-responsable du séminaire « Anthropologie générale et Philosophie »), chercheur associé au Centre de Recherche en Art et Esthétique de l’Université de Picardie / Jules Verne, résident à l’Institut d’Études Avancées de Nantes.

Salle Franklin, 60 rue Franklin (métro mairie de Montreuil, ligne 9)
de 14 heures à 17 heures

Les atomistes, les épicuriens, les sceptiques, les stoïciens étaient-ils matérialistes, voire athées ? Quelle importance accordée aux procès pour athéisme, et notamment à celui de Socrate ? Sont-ils religieux ou politiques ? Les procédés de récusation du divin sont-ils les mêmes face à une pluralité de dieux (polythéisme) ou à un dieu unique ? C’est à ces différentes questions que nous tenterons de donner une réponse.
Pour comprendre l’enjeu de ces débats, il sera nécessaire de clarifier les concepts (athéisme, impiété, panthéisme), puis de considérer, d’un côté, les formes antagoniques des religiosités antiques (religion philosophique vs « mythologie » vs religion civique) et les accusations d’athéisme qu’elles profèrent les unes contre les autres, de l’autre, les pratiques déviantes, marginales et contestataires ( magie, orphisme, pythagorisme, cynisme).