« Les féminismes islamiques »

Cours animé par Stéphanie Latte Abdallah, chercheure à l’Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman ( IREMAM-CNRS ) à Aix-en-Provence.

Le féminisme islamique a vu le jour au début des années 1990 comme un mouvement intellectuel mondialisé d’herméneutique et d’exégèse religieuse qui promeut l’égalité entre les sexes dans tous les domaines à partir de travaux d’interprétation des textes. S’il a d’abord été un discours intellectuel, il s’est incarné au fil des années dans des pratiques sociales et militantes, il a pris des formes multiples selon les contextes nationaux ou globaux dans lesquels il s’inscrit ( Iran, Indonésie, Malaisie, Afrique du Sud, Koweit, Maroc, Egypte, Europe, Etats-Unis, etc. ), il entretient des rapports diversifiés avec le politique, si bien qu’il convient aujourd’hui de parler de féminismes islamiques au pluriel.

Lire la suite

« Les sorcières »

Cycle « Les religions sont-elles machistes ? »

Cours animé par Lionel Obadia, professeur en anthropologie / Université Lyon 2 – Lumière.

 

S’il est une récurrence historique et anthropologique qui n’aura échappé ni aux historiens, ni aux anthropologues, c’est le rapport privilégié tissé un peu partout dans le temps et l’espace entre les femmes et la magie, et surtout dans le cadre de sa forme noire et agressive, la sorcellerie. Souvent accusées et persécutées au principe d’une accointance présumée avec la magie noire et les « diableries », les femmes ont pu aussi, à l’occasion, retourner l’accusation contre la domination du pouvoir ( religieux ) masculin, et enfin investir concrètement le champ des pratiques occultes relatives à une religiosité illégitime.

Lire la suite

« Petit parcours des féminismes d’inspiration protestante »

Cours animé par Anne Marie Reijnen, professeure invitée de l’ Institut Catholique de Paris, titulaire de la Chaire Kairos ( ISEO )

 

A la question « Le protestantisme est-il machiste ? », il convient de donner une réponse en forme de dialectique : « non ; oui ; pourtant ; toutefois… ». L’émancipation des femmes et l’égalité entre les femmes et les hommes sont acquises, en principe au moins, dans la famille des églises issues directement ou indirectement de la Réforme. Dans les faits, elles se confrontent aux tendances moralisatrices et conservatrices propres au protestantisme. Nous évoquerons brièvement le XVIe siècle qui vit éclore de nouvelles manières d’être femme et chrétienne.

Lire la suite

« Les religions sont-elles machistes ? »

Conférence animée par Florence Rochefort, chercheuse au CNRS ( GSRL EPHE/CNRS ), historienne des féminisme et spécialiste d’études de genre en science sociale des religions et des laïcités, présidente de l’Institut Emilie du Châtelet pour le développement et la diffusion des études sur les femmes, le sexe et le genre, co-directrice de la revue CLIO Femmes, Genre, Histoire.

Entrée libre

 

Comment aborder les croyances inégalitaires des religions sur les questions des femmes et des sexualités ? S’agit-il d’un noyau dur intrinsèque aux univers religieux ou d’un héritage qui peut s’atténuer, se recomposer, voire même se refuser ?

Lire la suite

RSS
Email