« Collège des Bernardins » , visite

Visite guidée

La visite guidée de l’ancien enclos de l’Université du Moyen Âge vous fera découvrir la beauté de ce miracle de l’art cistercien. Fondé en 1248 par Etienne de Lexington, abbé de Clairvaux, pour former les religieux de l’ordre des Bernardins, ce magnifique ensemble étendu sur 5000m2 au cœur du quartier latin de Paris a désormais une vocation d’éducation, de recherche et lieu de rencontres culturelles.

Lire la suite

« Quel rôle pour les Églises chrétiennes de Jérusalem aujourd’hui ? »

Cours animé par Sossie Andezian, chercheur CNRS en anthropologie, IIAC-Lahic, CNRS/EHESS

Treize Églises sont officiellement reconnues en Israël-Palestine. Trois d’entre elles, l’Église grecque orthodoxe, l’Église catholique représentée à la fois par le patriarcat latin et la Custodie franciscaine, et l’Église arménienne apostolique, se partagent la propriété et l’usage des Lieux saints. Les Églises syriaque, copte et éthiopienne orthodoxes y ont également quelques droits.

Lire la suite

« Chrétienté et Islam en Chine : état des lieux »

Cycle « Traditions religieuses dans la chine traditionnelle »

Cours animé par Jianbo Huang, professeur de sociologie à East China Normal University et Bai Li, professeure de sociologie à la Nanjing Normal University ( en anglais / traduction simultanée en français).

On a l’habitude, vu de l’Occident, de ne considérer les religions de la Chine qu’à partir du cas des religions chinoises. Il se trouve néanmoins qu’au moins deux grandes traditions religieuses monothéistes issues d’Occident ont, depuis longtemps, accosté en Chine, par des voies différentes, s’y sont implantées à des époques différentes, et se sont inscrites aussi de manière singulière dans un paysage religieux déjà fortement différencié.

Lire la suite

« Religion chinoise, religion populaire »

Cours animé par Zheng’ai Liu, professeur en anthropologie (en anglais / traduction simultanée en français)

En Chine, il est difficile de ranger dans une seule catégories les nombreuses divinités, croyances et rituels tant elles sont nombreuses et diversifiées, mais aussi en raison de la manière complexe dont les Chinois pensent leurs croyances et leurs rapports à une religion donnée. Dans la vie ordinaire, en Chine, à l’exception des religions institutionnalisées comme le christianisme, le protestantisme ou l’islam, les éléments des religions chinoises locales sont mélangés et ne peuvent être séparés, même pour le confucianisme et le taoïsme.

Lire la suite

RSS
Email