« Les questions de pureté ont-elles disparu dans le christianisme ? »

Cycle « Pureté et impureté »

Cours animé par Anna Van Den Kerchove, Institut protestant de théologie.

Il est courant d’affirmer que les chrétiens n’ont pas repris les prescriptions morales de la Torah et en effet l’attitude différente des premiers disciples par rapport aux préceptes de la Torah est une des raisons de la séparation progressive.

Lire la suite

« Les Assyro-chaldéens »

Cycle « Les chrétiens d’Orient »

Cours animé par Florence Hellot-Bellier, enseignante en histoire et membre de l’Unité mixte de recherche « Mondes iranien et indien ». Elle consacre ses recherches à l’histoire des relations extérieures de l’Iran et à celle des Iraniens chrétiens de l’Église d’Orient et de l’Église chaldéenne aux XIXe et XXe siècles.

La tradition fait remonter à l’apôtre Thomas et à ses disciples Addaï et Mari l’établissement dans l’empire perse sassanide d’une Église qui se répandit jusqu’en Chine par la route de la soie et jusqu’en Inde par la mer – « Église d’Orient » improprement désignée comme Église nestorienne. Les chrétiens de l’Église syrienne d’Orient, devenue Église assyrienne d’Orient, comme ceux de l’Église chaldéenne qui s’en est détachée au XVI siècle, ont conservé dans leur liturgie la langue syriaque, dérivée de la langue araméenne ‒ langue des empires assyriens et de l’empire perse achéménide ‒ qui fonde une partie de leur identité.

Lire la suite

« Les Arméniens »

Cycle « Les chrétiens d’Orient »

Cours animé par Claire Mouradian, directrice de recherche au CNRS.

L’identité des Arméniens apparaît vigoureuse : conscience d’un passé ancien, parfois prestigieux, plus souvent difficile, au carrefour des empires ; Église nationale, langue très tôt dotée (Ve siècle) de son alphabet ; culture originale ; territoire de référence porteur de vestiges monumentaux.

Lire la suite

« Les Coptes orthodoxes : histoire, représentations et dynamiques géopolitiques »

Cycle « Les chrétiens d’Orient »

Cours animé par Alessandra Fani, docteur en histoire et géopolitique du monde arabe.

Les Coptes orthodoxes, ou plus exactement les Égyptiens chrétiens, appartiennent au sens large du terme à l’Église Copte Orthodoxe d’Égypte, une église autocéphale depuis le Concile de Chalcédoine (452), où se détache de Byzance pour affirmer son pouvoir sur le territoire égyptien, alors en majorité païen.

Lire la suite

RSS
Email