« Enseigner les faits religieux à l’école élémentaire. »

Rencontre-débat avec Lola Petit, doctorante, prix du jury du CCEFR 2019 qui nous présentera ses travaux portant sur :

« Enseigner les faits religieux à l’école élémentaire, éduquer à la laïcité ? »

Une étude des pratiques des professeurs des écoles ( 2013-2018 ) 
Pour encourager la recherche sur la Laïcité et le Fait religieux, le CCEFR distinguera chaque année un(e) étudiant(e) qui aura soutenu une thèse de doctorat sur ses champs thématiques.
La lauréate ou le lauréat choisi(e) par un jury d’universitaires et de chercheurs sera invité(e) à présenter le contenu de sa recherche dans le cadre des conférences du CCEFR.
Cette “leçon” du doctorant ou de la doctorante sera assortie d’une indemnité offerte par l’association.

Lire la suite

« Le souci de la pureté en islam » (reporté)

Cycle « Pureté et impureté »

Cours animé par Hocine Benkheira, EPHE, directeur d’études, formation des doctrines juridiques et du rituel en Islam.

Le souci de la pureté en islam est lié presque exclusivement au culte, principalement pour accomplir la prière et le pèlerinage.

Lire la suite

« Pour une approche laïque des faits religieux dans l’enseignement »

Avec Isabelle Saint-Martin, directrice d’études à l’EPHE-PSL, Dominique Schnapper, sociologue et politologue, présidente du Conseil des sages « laïcité » auprès du ministre de l’éducation nationale, Didier Leschi, Préfet, Président du conseil de direction de l’IESR ( Institut européen en science des religions ).

Entrée libre.

Table ronde autour du livre d’Isabelle Saint-Martin “Peut-on parler des religions à l’école ?”

Depuis des années, des études affirment l’importance d’enseigner le fait religieux à l’école. Pourtant, malgré les avancées dans ce domaine, la question reste toujours prétexte à débats et polémiques concernant sa définition et les contenus à enseigner.

Lire la suite

« Le modèle multiculturalisme d’intégration »

Cycle «Intégration et Laïcité »

Cours animé par Henri Pena-Ruiz, philosophe, maître de conférence à l’institut d’études politiques de Paris, professeur honoraire au lycée Fénelon.

 

On oppose souvent une assimilation qui gommerait les différences et une intégration qui les respecterait. Mais l’impensé de cette opposition mérite discussion. Ne faut-il pas un cadre unique pour faire vivre ensemble des populations d’origines et de traditions diverses ?

Lire la suite

RSS
Email