Pour rester informé(e)
CCEFR Contact   RSS RSS 2.0
   
 
CCEFR

Accueil > Archives > Cycle 2016 > Cycle 3 « Les chrétiens d’Orient » // Responsable du cycle : Joëlle (...) > « Les Assyro-chaldéens »

Cours n° 4

« Les Assyro-chaldéens »

Mercredi 9 novembre 2016

Cours animé par Florence Hellot-Bellier, enseignante en histoire et membre de l’Unité mixte de recherche « Mondes iranien et indien ». Elle consacre ses recherches à l’histoire des relations extérieures de l’Iran et à celle des Iraniens chrétiens de l’Église d’Orient et de l’Église chal- déenne aux XIXe et XXe siècles.

Salle Franklin, 60 rue Franklin (métro mairie de Montreuil, ligne 9)
de 14 heures à 17 heures

La tradition fait remonter à l’apôtre Thomas et à ses disciples Addaï et Mari l’établissement dans l’empire perse sassanide d’une Église qui se répandit jusqu’en Chine par la route de la soie et jusqu’en Inde par la mer ‒ « Église d’Orient » improprement désignée comme Église nestorienne. Les chrétiens de l’Église syrienne d’Orient, devenue Église assyrienne d’Orient, comme ceux de l’Église chaldéenne qui s’en est détachée au XVI siècle, ont conservé dans leur liturgie la langue syriaque, dérivée de la langue araméenne ‒ langue des empires assyriens et de l’empire perse achéménide ‒ qui fonde une partie de leur identité. À la suite de la conquête arabo-musulmane du VIIe siècle, les chrétiens de l’Église d’Orient participèrent à la splendeur du califat abbasside de Bagdad en étant médecins ou traducteurs en arabe d’ouvrages grecs. Ils furent ensuite tolérés par les Mongols, mais ils durent au XIVe siècle se replier dans les montagnes kurdes lors de l’invasion des troupes de Tamerlan. Une partie d’entre eux y adopta la structure tribale qui était encore la leur au début du XXe siècle, quand les rivalités entre Russes et Ottomans s’exacerbèrent à l’est de l’Anatolie ottomane et au nord-ouest de l’Iran, provoquant massacres, génocide, exodes et exils qui hantent la mémoire des chrétiens de ces régions, chassés aujourd’hui de territoires où ils avaient élaboré, depuis plusieurs centaines d’années, une culture partagée avec leurs voisins.