Pour rester informé(e)
CCEFR Contact   RSS RSS 2.0
   
 
CCEFR

Accueil > Cycles 2018 > CYCLE 1 « Messianisme, espérance et fin des temps. » > « Messianisme congolais, espérance et fin des temps. »

Cours 4

« Messianisme congolais, espérance et fin des temps. »

Mercredi 21 mars 2018

Cours animé par Aurélien Mokoko Gampiot, sociologue, chercheur au CNRS, Groupe Sociétés, Religions, et Laîcité.

Salle Franklin, 60 rue Franklin ( métro mairie de Montreuil, ligne 9 ) de 14h00 à 17h00

L’Afrique noire, anciennement colonisée, a été témoin de l’émergence d’un certain nombre de leaders charismatiques qui, s’inspirant de l’héritage biblique, ont mis en place des mouvements de contestation de l’ordre colonial qui ont fait le nid des messianismes noirs. Dans leur action prophétique durant la période coloniale, on voit s’éveiller chez plusieurs peuples africains, à partir d’une référence à la tradition messianique et prophétique juive, l’espoir de sortir d’une situation minoritaire imposée par la situation coloniale. De l’éveil spirituel d’un peuple par le leader charismatique Simon Kimbangu, à l’adhésion massive de ses frères de race à son message de liberté et d’espoir jusqu’aux réactions missionnaires et coloniale, toutes les conditions étaient réunies pour déclencher un mouvement politico-religieux et social qui devait conduire à la naissance du messianisme congolais, basé aussi bien sur l’espérance d’une ère messianique à venir que sur la personne du Messie qui allait restaurer l’ordre social à la fin des temps.
Ma communication vise à présenter le messianisme africain et notamment congolais sous son aspect à la fois religieux et politique, depuis son émergence jusqu’au temps présent. Il s’agit de montrer comment s’exprime de nos jours le messianisme congolais dans son rapport à l’espérance d’un temps nouveau et notamment à la fin des temps.